Section du Pays de Quimper

Section du Pays de Quimper
Accueil
 
 
 
 

Avec le PCF, pas de trêve estivale pour Emmanuel Macron

Humanite.fr / Maud Vergnol / 2 Juin, 2017

 

Pierre Laurent : « Tout ce que nous aurons semé pendant cette campagne sera utile pour la suite car évidemment la bataille ne fait que commencer »

 

Pierre Laurent a lancé jeudi, devant le conseil des prud’hommes du 10è arrondissement de Paris le top départ de la campagne du PCF « L’été, c’est pas fait pour casser le code du travail ».

Des militants arrivent panneaux sous le bras et tracts en mains devant le conseil des prud’hommes de la rue Louis Blanc, dans le 10è arrondissement de Paris. L’un d’entre eux arbore fièrement une pancarte « Un code du travail par entreprise, c’est comme un code de la route par rue ». C’est face à cette juridiction symbolique, fragilisée par la loi EL Khomri, où se jugent les conflits du travail et où les injustices peuvent être réparées, que le secrétaire national du PCF a choisi de lancer la campagne « L’été, c’est pas fait pour casser le code du travail ». A ses côtés, Didier le Reste, candidat communiste de la 5e circonscription de Paris, rappelle comment Emmanuel Macron compte pousser au bout la logique qui a guidé la loi travail, pourtant rejetée massivement par les Français. « Le président de la République veut poursuivre la démolition des droits des salariés entamée sur le temps de travail au cours du quinquennat Hollande, en l’étendant à toute l’organisation du travail. Et au pas de charge ! » alerte l’ancien secrétaire général de la CGT cheminots. « Le patron du MEDEF applaudit à tout va et piaffe d’impatience » lance Didier le Reste sous les applaudissements. « Si on laisse faire ce gouvernement, il sera fort avec les faibles et faibles avec les forts » avance le candidat, qui compte proposer l’abrogation de la loi El Khomri s’il est élu, « car on ne négocie pas les reculs sociaux ! ». « L’idée d’une majorité absolue pour Macron me rend malade, glisse un militant. Leur projet était minoritaire, et voilà qu’ils vont avoir les mains libres pour tout casser pendant les vacances ».

« Vous pourrez compter sur nos députés pour s’opposer aux ordonnances Macron »

« Dans les semaines qui viennent, et pendant tout l’été, nous avons décidé de mener une campagne qui doit aider à amplifier les mobilisations sociales jusqu’à la mise en l’échec de l’utilisation des ordonnances » a invité Pierre Laurent, tandis que les militants tendent aux passants des tracts sur lesquels une femme est allongée sur un transat, un symbole du droit au repos contre la logique d’exploitation. « Notre slogan montre clairement le choix de société qui est devant nous, explique le secrétaire national du PCF: où l'asservissement au travail et la précarité à vie, où une vie digne faite d'un travail reconnu, correctement payé avec un bon salaire, permettant le droit au repos et aux vacances pour tous » poursuit-il. Un mot d’ordre chaudement accueilli par les badauds qui se détendent sous la douceur printanière le long du Canal Saint-Martin. « Vous pourrez compter sur nos députés pour s’opposer aux ordonnances Macron. Ce seront eux qui feront rentrer la vraie société civile à l’Assemblée ! Ce combat-là, nous allons le mener d’arrache- pied dans la dernière ligne droite. Tout ce que nous aurons semé pendant cette campagne sera utile pour la suite car évidemment la bataille ne fait que commencer » a conclu le secrétaire national du PCF sous les applaudissements, avant de partir pour une déambulation le long des rives du Canal.

 

Il y a actuellement 0 réactions

Vous devez vous identifier ou créer un compte pour écrire des commentaires.