Section du Pays de Quimper

Section du Pays de Quimper
Accueil
 
 
 
 

Politique du Logement et hébergement d’urgence : construire des logements sociaux constitue la seule réponse !

Ci-dessous la lettre adressée par Michel Le Scouarnec, sénateur communiste du Morbihan, au Ministre de la Cohésion des Territoires le 28 juin 2017

Monsieur le Ministre,

Je souhaite attirer votre attention sur la politique du Logement et plus particulièrement sur les hébergements d’urgence.

Le logement constitue une priorité légitime de nos concitoyens. Pourtant, la pénurie de logements accessibles est criante depuis plusieurs années.

L’orientation spéculative en la matière doit être abandonnée au profit des aides à la pierre, réduite au fil du temps, à peau de chagrin. Le montant élevé des loyers engendre bien des difficultés d’accès au logement pour un très grand nombre de familles.

Construire des logements sociaux, voire très sociaux constitue la seule réponse pour garantir un logement de qualité et adapté à tous. Pour cela, il est nécessaire d’alimenter les aides à la pierre à hauteur de 500 millions d’euros par an au lieu de 200 millions actuellement, pour la construction. Au-delà d’apporter une offre de logements adaptés aux besoins de la population, cet accroissement de l’effort de construction stimulera l’activité économique et agira mécaniquement sur le montant des loyers.

Par ailleurs, l’ANAH mérite d’être conforté dans ses missions afin d’accompagner au mieux les Collectivités Locales dans leurs programmes de rénovation des habitats anciens.

Comment supporter que des familles vivent dans la rue ou dans des conditions d’habitat indignes ? Comment accepter le nombre grandissant de sans-domicile fixe, (150 000 dont 30% d’enfants), dont les structures de prise en charge sont dramatiquement saturées ? 70% des appels au 115 n’aboutiraient pas et sur les 30% des appels traités, un quart resterait sans solutions. Pour résumer, moins d’une personne sur deux composant le 115 est prise en charge.
Il est temps d’en finir avec cette détresse humaine et vous le savez bien, sans toit, il n’y a plus de droits.

C’est pourquoi, je vous demande de bien vouloir me préciser vos intentions en la matière. Quelles réformes envisagez-vous afin que l’ensemble de nos concitoyens puissent se loger décemment ?

 

Il y a actuellement 0 réactions

Vous devez vous identifier ou créer un compte pour écrire des commentaires.