Section du Pays de Quimper

Section du Pays de Quimper
Accueil
 
 
 
 

La députée LREM de Quimper et les contrats aidés.

Mme Le Meur, déjà connue dans tout l'hexagone pour ses prestations remarquées dans les débats, est une dangereuse récidiviste.

Interpellée sur l'amputation brutale des contrats aidés, elle avait émis l'idée que, par exemple, les associations sportives pouvaient :

« augmenter les cotisations, supprimer les activités gratuites pour financer un poste ».

Ne comprenant pas où est le problème, elle revient sur le sujet et commente ainsi la mise en difficultés des associations par la suppression des contrats aidés :

« dans ces conditions une entreprise se réorganiserait ou augmenterait les prix »

Réorganiser est sans doute un mot doux pour licencier...

Interrogée sur la contradiction qu'il y a à invoquer les contraintes des finances publiques et à faire cadeau dans le même temps de 3 milliards d'euros aux plus riches en diminuant l'impôt sur la fortune elle répond :

« Il ne faut pas que les personnes qui ont des ressources s’en aillent ailleurs...ces personnes fortunées apportent plus derrière »...

On appréciera au passage l'élégance du langage.

Je déduis de ces affirmations successives que :

  1. Mme Le Meur, comme son chef de file, fait peu de cas de l'égalité qui figure dans la devise de notre République et adhère à une société où seuls les riches ont des droits.

  2. qu'elle n'imagine pas qu'il puisse y avoir dans notre pays d'autres activités que marchandes.

  3. qu'elle ignore sans doute que la France est déjà un eldorado pour les riches, les 10% les plus fortunés accaparant la moitié des richesses créées, et que cette richesse ne profite pas au bien commun mais s'évade pour une grande part dans les paradis fiscaux.

  4. En conclusion que Mme Le Meur est une parfaite députée En Marche

Et que nous avons toutes les raisons de manifester demain samedi 2 septembre à 10h30 place de la Résistance à Quimper contre la suppression des contrats aidés et le 12 septembre contre la casse du Code du travail et la purge sociale brutale que M. Macron veut nous infliger !

 

Il y a actuellement 0 réactions

Vous devez vous identifier ou créer un compte pour écrire des commentaires.