Section du Pays de Quimper

Section du Pays de Quimper
Accueil
 
 
 
 

Mardi 12 septembre, la Cornouaille était au rendez-vous de la mobilisation

2500 manifestants selon la presse locale. Mais si l'on en juge par les repères que les habitués pouvaient prendre de part et d'autre de l'Odet, la réalité était plutôt 3000. Il y avait longtemps que l'on n'avait vu ça à Quimper, et en plus il y avait 4 autres manifestations dans le département.

Manif vivante, animée, menée à une allure alerte par le groupe de tête et les jeunes lycéens du lycée de Cornouaille à l'avant du cortège. La Cgt bien sûr très présente, mais aussi la FSU, Solidaires, FO qui appelait à l'action dans le département, AC, la JOC, et même quelques drapeaux CFTC et UNSA...Beaucoup de pancartes individuelles, les "fainéants" ont tenu à marquer leur présence. Prise de parole plurielle, depuis le plateau de la Déesse en bas du Frugy (déesse toute républicaine puisqu'il s'agit de la déesse Raison, souvenir de la Révolution de 89 ). La CGT avec la nouvelle secrétaire de l'UL de Quimper, Sandrine Allain, ouvrit le ban, suivie de Solidaires, de la FSU, dont le représentant débuta par un "Fainéants, cyniques, extrémistes, bonjour !", puis de FO.

Le cortège longea l'Odet, passant devant la préfecture, puis traversant la rivière reprit l'autre rive. Arrêt marqué devant la poste centrale où les militants de la FAPT CGT avaient tenu à saluer leur direction par un carton rouge décerné par des "arbitres" avec force coups de sifflet. Puis passage devant la cathédrale, rues Kéréon et St Mathieu, médiathèque des Ursulines, et retour sur la place de la Résistance par le pont Max Jacob. Parcours historique plein de symboles !

Les services publics étaient présents, l'hôpital, la poste, les cheminots, les pompiers, les enseignants...Mais aussi le privé, la métallurgie avec Cummins, l'agroalimentaire avec Tipiak. Diversité géographique : pays de Quimper, bigoudénie, Concarneau, Douarnenez, Cap Sizun, presqu'ile de Crozon. Diversité des générations, des jeunes lycéens aux retraités.
Et tous très mobilisés, décidés à ne rien lâcher, et prenant déjà date pour les prochains rendez-vous : le 21 septembre toujours pour la loi travail, le 28 pour les retraités, et entre les deux le rendez-vous des marches pour la paix le 23, dont l'une se prépare à Quimper.
Une manifestante sur échasses drapée dans le drapeau pacifiste et brandissant très haut les couleurs de la CGT dominait d'ailleurs le cortège.

La lettre des députés communistes, très appréciée par tous, jeunes et moins jeunes, fut très vite en rupture de stock.

Il y a actuellement 0 réactions

Vous devez vous identifier ou créer un compte pour écrire des commentaires.