Section du Pays de Quimper

Section du Pays de Quimper
Accueil
 
 
 
 

Proposition de vœu de Piero Rainero, conseiller municipal communiste, pour la défense de la gare SNCF de Quimper

À l'intention de Monsieur Guillaume Pépy, Président de la SNCF.

 

Alors que la fréquentation de la gare de Quimper est en hausse avec l'arrivée de la LGV, la direction de la SNCF a décidé de réduire le nombre de ses guichets de 5 à 3, de les fermer le dimanche et d'en restreindre les horaires d'ouverture au public en semaine avec notamment une interruption à midi.

Cette dégradation brutale de l'accueil et de l'accompagnement des voyageurs dans la ville préfecture porte atteinte à la qualité du service public.

Elle survient alors que les boutiques SNCF de Concarneau, Douarnenez et Pont-l'Abbé ont définitivement fermé, comme celle de la galerie Géant à Quimper.

De tels choix, qui vont entraîner la suppression du quart des postes de guichetiers, 3 sur 12, auront des conséquences négatives pour le service rendu aux usagers comme pour les conditions de travail et d'emploi des personnels.

Cette diminution de la présence humaine va se traduire par l'allongement des temps d'attente pour les voyageurs, plus de stress et moins de sécurité pour tous ceux qui fréquentent la gare de Quimper ou y travaillent.

 

La dématérialisation de la vente des billets ne peut, d'aucune façon, remplacer la compétence professionnelle des cheminots en termes d'information et de conseil aux voyageurs sur les trajets, les tarifs, de plus en plus opaques, les droits à réductions, les possibilités de remboursement, échange, annulation etc....

 

De plus, nombreux sont les Français qui n'ont pas un accès personnel à internet, plus de 8 millions en 2016 selon une enquête du Crédoc, ou sont en difficulté pour l'utiliser.

Et ce sont souvent ceux pour qui le train est le seul mode de déplacement possible, personnes en situation de précarité, âgées, malvoyantes...

Cette déshumanisation de la relation avec les usagers est un facteur d'exclusion sociale, toutes les études le montrent. Et est particulièrement dommageable dans une région comme la Cornouaille dont la population vieillit.

 

L'activité de la gare de Quimper est un atout économique pour notre région.

Il n'est pas possible d'accepter que la qualité des services qui y sont mis à disposition du public soit ainsi dégradée dans le même temps où la ville de Quimper a décidé d'engager, autour de la gare, un grand chantier de rénovation.

 

En conséquence, le Conseil Municipal demande à Monsieur le Président de la SNCF d'annuler ces mesures, d'engager le dialogue avec les syndicats des personnels, les associations de voyageurs, et la municipalité pour améliorer le service rendu aux usagers dans le respect des conditions de travail et d'emploi des cheminots.

Quimper, le 3 novembre

 

Photo :

les cheminots mobilisés contre la dégradation du service public à la gare de Quimper

 

 

Il y a actuellement 0 réactions

Vous devez vous identifier ou créer un compte pour écrire des commentaires.