Section du Pays de Quimper

Section du Pays de Quimper
Accueil
 
 

11 janv.17:30
au
11 janv.18:00
 

ASSOCIATION FRANCE-PALESTINE SOLIDARITE

GROUPE DU PAYS DE CORNOUAILLE
 

Communiqué

 

Liberté pour les prisonniers politiques palestiniens !

 

Le groupe du Pays de Cornouaille de l’Association France-Palestine Solidarité s’élève contre la brutalité et l’acharnement de la répression israélienne contre tous ceux qui résistent à l’occupation et la colonisation des Territoires Palestiniens Occupés par Israël depuis 1967. Parmi plus de 6150 prisonniers politiques palestiniens incarcérés dans les prisons israéliennes, il y a 463 détenus administratifs emprisonnés sans inculpation ni jugement  sur des preuves secrètes pour une durée illimitée, dont notre compatriote Salah Hamouri, qui vient d’être changé de prison le 28 décembre après avoir fait passer un interview à l’extérieur. Parmi les personnes emprisonnées, il y a 59 femmes, dont la détenue administrative Khalida Jarrar, dirigeante d’un parti politique, dont la détention a été prolongée de 6 mois, le 27 décembre, par un ordre militaire. Parmi les prisonniers, il y a 250 enfants de 12 à 18 ans, dont la jeune Ahed Tamimi, âgée de 16 ans, inculpée le 12 janvier pour 12 chefs d’accusation, pour s’être opposée à mains nues à un soldat israélien, après qu’un de ses cousins ait été grièvement blessé à la tête par un tir rapproché; participant depuis plusieurs années à la résistance à l’emprise d’une colonie israélienne sur son village, elle est maintenant mondialement connue; elle est l’expression du rôle des jeunes dans la résistance palestinienne non-armée, contre des soldats israéliens surarmés, dans de nombreux villages de Cisjordanie. L’occupation, la colonisation et la répression israéliennes dans les territoires occupés sont également condamnées et refusées par de jeunes Israéliens: ainsi 63 adolescents israéliens ont récemment écrit à Netanyahu pour exprimer leur refus d’être enrôlés dans l’armée israélienne pour «ne pas participer à l’occupation et à l’oppression des Palestiniens »; ils encourent des peines de prison. 

Le groupe du Pays de Cornouaille de l’AFPS exprime son soutien à la résistance populaire non-violente palestinienne, exige la libération des prisonniers politiques palestiniens et demande au gouvernement français d’intervenir dans ce sens auprès du gouvernement israélien et de sanctionner l’occupation et la colonisation israéliennes des territoires occupés. C’est le sens qu’il donnera à son piquet de la solidarité avec le peuple palestinien, le jeudi 11 janvier, à 17 h 30, Rue Kéréon à Quimper.

Pour le groupe du Pays de Cornouaille de l’AFPS,

Yves Jardin (02.98.92.30.63)