Section du Pays de Quimper

Section du Pays de Quimper
Accueil
 
 

14 mars18:30
au
14 mars19:00
 

 

Communiqué de l’Association France Palestine Solidarité

du pays de Cornouaille

 

Pour le respect des droits des Palestiniens de Jérusalem-Est

 

Le groupe du Pays de Cornouaille de l’Association France-Palestine Solidarité tient à faire connaître son inquiétude devant la « légalisation » par la Knesset (Parlement israélien) de l’expulsion de Palestiniens de Jérusalem-Est pour des raisons politiques. Depuis 1967, ceux-ci vivent sous occupation israélienne. En 1980, au mépris du droit international, Israël a annexé Jérusalem-Est. Depuis les Palestiniens y vivent sous un statut de «résident permanent », qui ne leur confère aucune citoyenneté; il leur est octroyé par Israël, qui peut le révoquer à tout moment. Depuis 1967, plus de 14.500 Palestiniens ont perdu ce statut (mais 86.000 si l’on compte les enfants).

Le 7 mars dernier, la Knesset a adopté un amendement à la Loi d’Entrée en Israël,  permettant de révoquer le statut de résident des Palestiniens de Jérusalem-Est pour « rupture de loyauté envers Israël », en violation du droit humanitaire international qui établit que la population d’un territoire occupé n’a pas de devoir d’allégeance envers l’occupant. En fait, le vote de cet amendement permettra au gouvernement israélien de bloquer toute opposition de la Cour Suprême israélienne à des révocations du statut de résident permanent. 

Cet amendement prévoit aussi que les Palestiniens qui auront perdu leur statut de résident pourront être expulsés. C’est là une continuation du nettoyage ethnique de Jérusalem, sinon de la Palestine. C’est ce qu’a exprimé, lors du débat à la Knesset, un député d’un parti de gauche israélien. « Depuis 1967 a été menée une campagne pour vider Jérusalem-Est de ses habitants palestiniens… La loi a été amendée 30 fois depuis qu’elle a été promulguée, et chaque amendement cherche à chasser davantage d’Arabes de Jérusalem-Est. » a-t-il déclaré. Le but de l’actuel gouvernement israélien est de faire de Jérusalem une ville entièrement et uniquement juive, en expulsant progressivement les 300.000 Palestiniens de Jérusalem-Est pour laisser la place à des habitants juifs déjà au nombre d’environ 190.000.

C’est ce problème qui sera évoqué à l’occasion du piquet de la solidarité avec le peuple palestinien, le mercredi 14 mars, à 17 h 30, Rue Kéréon à Quimper.

Photo prise à Sheikh Jarrah, quartier de Jérusalem-Est, lors d'une manifestation contre la destruction d'une maison palestinienne.

Tous les moyens sont bons pour chasser les Palestiniens de Jérusalem-Est : détruire leurs maisons, et maintenant révoquer leur statut de résident...