Section du Pays de Quimper

Section du Pays de Quimper
Accueil
 
 
 
 

Quimper. La municipalité de droite restreint l'ouverture au public des mairies de quartier

 

Encore une dégradation du service public pour les usagers et les personnels.

Moins d'accès aux guichets, moins de proximité et de présence humaine.

Les mairies de quartiers dont les temps d'ouverture vont être amputés lourdement représentent pourtant selon les propres chiffres de la mairie 40 % des demandes de passeports et cartes d'identité, plus du tiers des mariages.

Désengagement de l’État, certes, mais le maire LR et Macron compatible approuve la baisse des dépenses publiques, et il trouve de l'argent pour truffer sa ville de panneaux appelant à la vigilance vis-à-vis du voisinage et de caméras de vidéo-surveillance.

200 000 € pour les 5 premières caméras...

Visitez Quimper, ses vieux quartiers, ses jardins remarquables, ses voisins vigilants, ses caméras et ses guichets fermés !

Ne vous y trompez pas, j'aime ma ville, celle de Laënnec, de Max Jacob, celle où Henri Poirier dit Julien Gracq organisait au nom de la section communiste la solidarité envers les réfugiés espagnols, Quimper toujours vivante avec sa riche vie associative, culturelle, et toujours la solidarité avec les plus démunis, avec les migrants.

Mais je l'aime mieux avec des services publics qu'avec des caméras !

À suivre, l’article du Télégramme du 24 avril 2018 :

 

 

Réorganisation de l'État civil. Du changement dans les quartiers.

Nouvelles tâches liées, depuis un an ou quelques mois, à des transferts de compétences d'État, dématérialisation des démarches administratives, effectifs constants... La mairie de Quimper décide de réorganiser le travail des 18 agents de l'état civil pour leur permettre de mieux se concentrer sur l'instruction des dossiers en dehors des temps d'accueil du public. Pour ce dernier, ce changement testé sur six mois, va se traduire, dès le 2 mai, par des modifications d'ouvertures des trois mairies des quartiers de Kerfeunteun, Ergué-Armel et Penhars. À partir de cette date, elles seront fermées le lundi. Elles seront accessibles les mardi, mercredi et vendredi de 9 h à 13 h et de 14 h à 17 h 30, le jeudi de 9 h à 13 h et le samedi de 9 h à 12 h. Ces trois mairies annexes seront également fermées l'été du 23 juillet au 18 août.

« On est obligé de redéployer »

« Avec le désengagement de l'état, le service de l'État civil accomplit de plus en plus de nouvelles missions et activités à effectifs constants, par exemple en ce qui concerne les titres d'identité sécurisés, les stations passeport, les changements de prénom, les Pacs, les contrôles d'actes », résume Philippe Calvez, l'adjoint au maire chargé de la coordination des mairies de quartier. « On est obligé de redéployer, de plus faire tourner les huit agents des mairies de quartier, y compris pour assurer le renfort des dix agents de l'état civil en mairie centre, où rien ne change pour le public », complète l'élu. Le service de l'état civil quimpérois a traité 7.216 demandes de cartes nationales d'identité en 2017, dont 4.275 en mairie centre et 2.941 dans les trois mairies annexes. Il a aussi examiné 5.402 demandes de passeports, dont 3.279 en mairie centre et 2.123 à Ergué-Armel et Penhars, Kerfeunteun n'ayant été doté d'une station qu'en fin d'année. Par ailleurs, 149 mariages ont été célébrés en mairie centre et 55 dans les trois autres mairies l'année dernière. Quant aux déclarations de naissances, l'état civil de la mairie centre en a enregistré 2.420 en 2017 pour 1.543 déclarations de décès. « Depuis novembre 2017, nous avons aussi eu 60 Pacs et 24 dissolutions. Depuis mai 2017, nous avons eu 26 demandes de changement de prénoms, et 13 changements de nom pour toute l'année 2017 », continue d'illustrer Philippe Calvez.

 

 

Il y a actuellement 0 réactions

Vous devez vous identifier ou créer un compte pour écrire des commentaires.