Section du Pays de Quimper

Section du Pays de Quimper
Accueil
 
 
 
 

Santé. La mise en garde du collectif Santé Bretagne / Le Télégramme / 27 avril 2018

Le collectif Santé Bretagne incite les élus départementaux et régionaux à ne pas voter

le prochain projet régional de santé.

 

Alors que le projet régional de santé sera soumis aux conseils départementaux et au conseil régional dans les semaines qui viennent, le collectif Santé Bretagne met en garde les instances départementales et régionales « sur les conséquences désastreuses qu’entraînerait l’application d’un tel projet pour l’accès aux soins en Bretagne ».

Regroupant des comités de défense des hôpitaux, des organisations syndicales, des associations et des partis politiques, le collectif Santé Bretagne a alerté par courrier les présidents des conseils départementaux et régional « devant « l’aggravation accélérée de la situation de l’accès aux soins en Bretagne ». Rappelant la décision de plusieurs collectivités (conseils départementaux de Côte-d’Or, Nièvre et Yonne et conseil régional de Bourgogne-Franche-Comté) de refuser de valider leur projet régional de santé, le collectif incite les élus bretons à en faire de même

Le collectif argumente en évoquant « un habitat particulièrement dispersé en Bretagne » et détaille la menace de « disparition de certaines activités sur certains établissements », citant, pêle-mêle, « l’unité de soins intensifs de cardiologie de Morlaix (29), la maternité de Guingamp (22), les urgences de Concarneau (29) et Paimpol (22) », « la suppression de lits et de postes à Saint-Brieuc, Douarnenez (29), Guingamp, Bégard (22) », « les regroupements de services à Concarneau, Morlaix, Lannion-Trestel (22) », ainsi que la fermeture de l’Ehpad de Trégouy, à Pont-l’Abbé (29) ».

 

Il y a actuellement 0 réactions

Vous devez vous identifier ou créer un compte pour écrire des commentaires.