Section du Pays de Quimper

Section du Pays de Quimper
Accueil
 
 
 
 

Carhaix:convergence des luttes sociales avec Patrick Le Hyaric, député européen, Cinderella Bernard (conseillère départementale PCF du 22), Anne-Véronique Roudaut (CGT 29), Gabriel André (cheminots CGT)

D'après le Chiffon Rouge

Les 50 personnes qui avaient fait le déplacement à la pépinière d'entreprise de Carhaix ce samedi 28 avril 2018 pour assister et participer au débat du Café de la convergence des luttes sociales ne l'ont pas regretté, car ce fut vraiment un moment de partage d'expérience de luttes et de réflexion sur les perspectives, les manières de résister aux orientations néo-libérales pro-finance de l'Union Européenne et de Macron, se traduisant par la casse de la sécurité sociale, des services publics, des liens démocratiques, l'affaiblissement des collectivités locales. 

En introduction, Maxime Paul, initiateur (avec les camarades de la 6e circonscription) et animateur de ce débat, candidat du PCF dans la 6e circonscription du Finistère aux législatives de 2017, a présenté les interventions et l'originalité de ce débat en remerciant les responsables de la CGT, nombreux à Carhaix hier, de s'être déplacé le week-end malgré leurs semaines chargées dans le développement actuel des luttes.  

Anne-Véronique Roudaut, secrétaire générale de l'UD CGT 29, a exposé la conception que la CGT se faisait de la convergence des luttes à partir d'en bas, du travail de rassemblement sur des revendications concrètes et spécifiques, sur la diversité des lieux de travail, et posé la question des conséquences pour l'industrie navale et le commerce des armes du rapprochement de Naval Groupe et de l'entreprise italienne à capitaux majoritairement chinois Fincantieri. 

Cinderella Bernard, présidente du groupe communiste au Conseil Départemental des Côtes d'Armor, première adjointe au maire à Bégard, candidate aux dernières législatives dans la circonscription de Guingamp, a développé la question des contraintes pesant sur les collectivités locales pour fusionner, rentrer dans des logiques de compétition, de réduction des services publics et de liens de proximité et démocratiques avec les citoyens.

Puis Patrick Le Hyaric a pris la parole sur les orientations européennes actuelles, pro-finance, la manière dont on peut néanmoins construire sur certaines questions des majorités progressistes au Parlement Européen. Il a parlé de l'industrie navale militaire, des jeux de casinos capitalistes dans le domaine, des politiques impérialistes et de guerre de l'Alliance Atlantique, de la Palestine, de la Syrie, des Migrants et du droit d'asile, de l'Université, du manque d'assiste populaire du pouvoir Macron et des conséquences de sa politique sur les plus modestes. 

De nombreux interventions ont ponctué ce débat: Gabriel André, Yvon Coat, Gilbert Sinquin pour la CGT des Cheminots, Glenn Le Saout, pour la FIDL Bretagne, Jean-Pierre Jeudy pour l'AFPS Centre-Finistère, Catherine Flageul, Félix Leyzour, ancien maire communiste de Callac et conseiller général, etc. Christian Troadec, maire de Carhaix, dont le conseil municipal a voté à l'unanimité sur proposition de Jean-Pierre Jeudy un voeu pour faire de Salah Hamouri le citoyen d'honneur de la ville, est venu saluer Patrick Le Hyaric à l'occasion de l'apéritif militant organisé à la pépinière d'entreprise à 12h. Ils ont pu parler de leurs délégations de solidarité en Palestine.   

Ismaël Dupont, secrétaire départemental du PCF Finistère, est intervenu sur l'inhumanité de la politique actuelle vis-à-vis des migrants en faisant écho aux témoignages de migrants de Guinée Conakri rencontrés à l'occasion de la marche du droit d'asile entre Guipavas et Quimper et au CAO de Lampaul Guimiliau, sur les situations de migrants dublinés, jetés à la rue, privés de droit, ou expulsés alors que malades et soignés en France, sur les enjeux du congrès du PCF et le rôle essentiel que peuvent jouer dans la période actuel le PCF et la CGT, sur les dangers d'une montée en puissance de l'extrême-droite et de l'extrême-droite radicale que ne semble pas chercher à contrecarrer l'Etat.         

 

 

Il y a actuellement 0 réactions

Vous devez vous identifier ou créer un compte pour écrire des commentaires.