Section du Pays de Quimper

Section du Pays de Quimper
Accueil
 
 

13 juin16:30
au
13 juin17:00
 

Non à la coopération militaire franco-israélienne
 
Le groupe du Pays de Cornouaille de l’Association France-Palestine Solidarité rappelle que non seulement l’armée tient une place importante dans la vie politique d'Israël, mais aussi que le fabrication et la vente d’armes occupent une place notable dans l’économie israélienne. Israël est un des principaux pays exportateurs d’armes. Ses ventes ont fortement augmenté en 2016 et 2017. Il vend des armes à de nombreux pays dans le monde parmi lesquels des pays au régime dictatorial, dont certains ont mis et mettent en oeuvre génocide (Rwanda) ou nettoyage ethnique (Birmanie). Les entreprises israéliennes d’armement utilisent comme argument de vente le fait que leurs produits ont été « testés » sur le terrain, en fait contre  les Palestiniens.
La coopération militaire se maintient entre la France et Israël, depuis l’aide française dans le passé pour mettre au point l’arme nucléaire israélienne, en passant par la participation française à de récentes manoeuvres aériennes en Israël en novembre 2017. Actuellement se tient près de Paris l’Eurosatory, salon de la défense et de la sécurité, où de nombreuses sociétés israéliennes de l’armement sont  présentes. Le groupe de l’AFPS s’élève contre le fait qu’y soient notamment proposées les armes actuellement utilisées contre les manifestants palestiniens sans armes de Gaza et demande que cesse toute forme de coopération militaire avec Israël et toute vente ou achat d’armes à cet état, qui risque de les utiliser contre les civils palestiniens. C’est le sens que le groupe donnera à son piquet de la solidarité avec le peuple palestinien, le mercredi 13 juin, à 17 h 30, Rue Kéréon à Quimper.