Section du Pays de Quimper

Section du Pays de Quimper
Accueil
 
 
 
 

Saint-Brieuc. CGT. Une situation d'urgence au CH Yves-Le Foll / Le Télégramme. 9 juin 2018

 

Le Congrès de la CGT du centre hospitalier Yves-Le-Foll se tenait dans les bâtiments de l'union locale, rue Théodule-Ribot.

 

La CGT du centre hospitalier (CH) Yves-Le-Foll tenait son congrès, ce vendredi, pour réélire sa commission exécutive et son secrétaire général. L'occasion aussi d'aborder le bilan des trois années précédentes et de dresser une feuille de route pour les trois suivantes. Manque de moyens humains et financiers, lits supplémentaires qui deviennent permanents, saturation des urgences et suppression des hôpitaux de proximité... Les griefs étaient nombreux. Et forcément, après un hiver qui a connu son lot d'épisodes épidémiques (grippe, gastro, etc.), la situation est devenue pesante, voire critique.

Vingt lits en plus par nuit

« La saturation des urgences est chronique », se désole Matthieu Nicol, réélu à sa fonction de secrétaire. « On se retrouve avec 20 lits supplémentaires par nuit, qui sont devenus permanents ». Le responsable dénonce la politique actuelle de fermeture des hôpitaux de proximité, conduisant toutes les personnes malades aux urgences de Saint-Brieuc et à une situation d'engorgement.

Cette saturation s'explique aussi par d'autres facteurs : « La quasi-absence de garde médicale, une amplitude horaire moindre pour les médecins généralistes, la problématique du maintien à domicile des personnes âgées, etc. Tout cela oblige les gens à se diriger vers les urgences ».

Des patients qui quittent l'hôpital de plus en plus tôt

Et pour Matthieu Nicol, la construction d'une cinquième aile au centre hospitalier Yves-Le-Foll dédiée à la chirurgie ambulatoire ne changerait pas vraiment la donne. « Les opérations peuvent se faire de manière beaucoup plus simple, le patient entrant le matin et sortant le soir, mais en cas de complication, c'est aux urgences qu'il revient. C'est une demande des usagers que tout se fasse plus vite, mais il faut faire attention à ce que ce ne soit pas trop vite, justement ».

Sauvegarder les hôpitaux de proximité

Quelles solutions alors ? Pour la CGT, il faut sauvegarder les hôpitaux de proximité et les maternités, comme le conseille le Haut conseil de l'Assurance maladie (HCAAM). Un soin particulier doit aussi être donné aux Ehpad et aux établissements prenant en charge les personnes âgées. Au niveau du centre hospitalier, le syndicat se réjouit toutefois de gagner en renforcement. Avec 287 adhérents sur les 3.200 personnels, la CGT reste la première organisation syndicale.

 

Il y a actuellement 0 réactions

Vous devez vous identifier ou créer un compte pour écrire des commentaires.