Section du Pays de Quimper

Section du Pays de Quimper
Accueil
 
 
 
 

Landivisiau. Les billets de train en vente à la… mairie / Le Télégramme. 9 juin 2018

La SNCF comme la Poste se désengage du contact direct avec le public et ferme ses guichets.

A Landivisiau ce sera à la mairie qu'on vendra les billets de train.

Et peut-être un jour dans les épiceries?
 

Défendons nos services publics!

YR

 

Deux personnels de la Ville de Landivisiau ont été formés pour ce dispositif qui est mis en place pour la première fois en Bretagne.

À compter de lundi, la mairie de Landivisiau sera habilitée à vendre des… billets de train. Ce dispositif est une première en Bretagne. Deux personnels de la ville ont été formés par la SNCF.

Après les guichets de la Poste dans les mairies, va-t-on assister au développement des points de vente SNCF dans les hôtels de ville ? En tout cas, le dispositif va être déployé, pour la première fois en Bretagne et peut-être même au-delà, à compter de lundi, à Landivisiau. Une ville déjà en lien avec l’opérateur ces derniers mois puisqu’un prototype de nouvelle gare a été expérimenté sur le site de la gare actuelle, construite en 1870 et qui est appelée à être démolie pour laisser place à un aménagement plus léger et sans présence humaine.

à lire sur le sujet Gare de Landivisiau. Aller express vers le futur

« La baisse des ventes de billets au guichet au détriment d’internet ne justifie plus d’avoir un agent à temps plein à la gare de Landivisiau », souligne-t-on à la communication de la SNCF.

Tous les types de billets

« Lors de cette réhabilitation de la gare, beaucoup nous ont dit qu’ils voulaient de l’humain en face d’eux. Et puis, certains ne sont pas connectés ou ne comprennent pas toutes les démarches à effectuer pour réserver en ligne », souligne le maire de Landivisiau, Laurence Claisse, qui a proposé aux dirigeants de la SNCF d’aménager un point de vente à la mairie. « Ils ont trouvé l’idée super ! », s’exclame l’élue.

« On n’a rien imposé », confirme la SNCF, qui précise que deux agents de la ville ont été formés et que le matériel a été fourni par l’entreprise. « La rémunération de la collectivité se fera en fonction des volumes de ventes », poursuit la Société nationale des chemins de fer, en indiquant que tous les types de billets, que ce soit pour un TGV ou un TER, seront disponibles à l’accueil de la mairie. « On va voir comment ça marche. Un bilan sera effectué d’ici un an », fait savoir le maire.

« C’est un service de proximité que l’on rend et ça ne coûte rien au contribuable », apprécie Laurence Claisse, qui se dit aussi que les gens qui viendront acheter leurs tickets déambuleront également peut-être dans les commerces. « Pour l’activité du centre-ville, ça ne peut être que bénéfique », estime-t-elle.

« Comme dans une gare »

« Plutôt que d’avoir un distributeur seul, une présence physique est toujours plus intéressante. Il y a là une complémentarité avec la ville qui est appréciable. Et un partage des coûts », note aussi la communication de la SNCF, en signalant qu’ailleurs, comme à Concarneau ou à Fougères (35), des points de vente existent dans les offices de tourisme. « Avec du conseil, comme dans une gare classique. Ce qui sera le cas également à la mairie de Landivisiau ».

Il y a actuellement 0 réactions

Vous devez vous identifier ou créer un compte pour écrire des commentaires.