Section du Pays de Quimper

Section du Pays de Quimper
Accueil
 
 
 
 

Quimper. CSG, pensions. 200 retraités dans la rue / Le Télégramme. 15 juin 2018

 

Les retraités sont une nouvelle fois descendus dans la rue pour demander la suppression de la hausse de la CSG et la revalorisation des pensions.

Deux cents retraités ont défilé jeudi matin à Quimper. La préfecture du Finistère a été l’un des onze lieux de rassemblement dans le département.

« Le gaz, l’électricité, l’essence, tout augmente », coup de colère d’un retraité présent jeudi en fin de matinée, place de la Résistance. Sous la pluie vers 11 h, le cortège s’est dirigé jusqu’à la préfecture pour un dépôt de motion. La manifestation a ensuite longé les quais pour une courte boucle. Les syndicats et associations de retraités avaient décidé d’une nouvelle action nationale avant l’été. Dans le Finistère, elle s’est traduite par onze rassemblements. Le choix de la proximité pour tenter une mobilisation d’ampleur.

« Les retraités sont révoltés… »

« D’après le gouvernement, les retraités seraient des nantis coupables de vivre aux dépens de leurs enfants et des actifs. Les retraités sont révoltés par ce discours arrogant, méprisant et mensonger qui les désigne comme les boucs émissaires de la situation économique et sociale du pays », ont fustigé les syndicats et les associations de retraités dans un discours commun, fustigeant aussi Emmanuel Macron, « le président des riches ».

« Cinq millions de retraités perçoivent entre 800 et 1 200 € par mois. 25 % des hommes et 50 % des femmes arrivent à la retraite avec 620 € par mois. 17 % survivent avec moins de 600 € (…) Nous sommes 60 % à être concernés par la hausse de 25 % de la CSG ».

« Loin du compte… »

« La manifestation du 15 mars a eu un impact certain puisque le gouvernement a fait un geste envers une partie des retraités », ont estimé les organisations citant le seul butoir de déclenchement de la CSG. « Nous sommes loin du compte mais cela prouve que les manifestations font bouger les lignes », ont-elles poursuivi.

Les deux revendications principales des retraités ont été rappelées : l’annulation de la hausse de la CSG et la revalorisation des pensions, « une urgence absolue ».

Voir aussi Ouest-France : ici

 

 

Il y a actuellement 0 réactions

Vous devez vous identifier ou créer un compte pour écrire des commentaires.