Section du Pays de Quimper

Section du Pays de Quimper
Accueil
 
 
 
 

Macron à Quimper : la réponse de l'élu communiste Piero Rainero à l'invitation du maire et du préfet

Ma réponse à l'invitation du président de la République et du maire de Quimper :

Monsieur le Maire,

Je viens de recevoir le courrier m'invitant à venir demain matin poser pour une photo avec le conseil municipal aux côtés du Président de la République, avant d'écouter son discours sous le chapiteau installé à cet effet devant la mairie.

J'ai l'honneur de vous informer que je ne participerai pas à ces cérémonies parce que je suis solidaire de celles et ceux qui subissent aujourd'hui, à Quimper comme dans tout notre pays, les conséquences de la politique du Président Macron et de son Premier Ministre qui gouvernent dans l'intérêt des plus riches et de la finance, au détriment de la grande majorité de la population.

Élu communiste, je suis solidaire des cheminots qui défendent le service public ferroviaire indispensable à l'accessibilité de la pointe bretonne et à l'égalité territoriale, comme à la préservation du climat.

Je suis solidaire des personnels et des usagers de notre hôpital public, des salariés et des résidents de nos Ehpad qui, faute des moyens humains et financiers indispensables, sont en grande souffrance.

Je suis solidaire des salariés de l'énergie qui agissent pour le retour au service public et le droit à l'énergie pour tous.

Je suis solidaire des personnels de la Poste mobilisés contre les fermetures de bureaux dans nos communes et quartiers.

Je suis solidaire des avocats et des magistrats qui veulent garder à Quimper une justice de qualité et de proximité.

Je suis solidaire des personnels du CIO de Quimper qui veulent le maintien dans l'intérêt des jeunes et de leurs familles d'un service public gratuit et ouvert à tous d'information et d'orientation, et plus généralement de tous ceux qui travaillent pour un enseignement public de qualité.

Je suis solidaire des salarié-es du grand commerce qui subissent précarité et bas salaires et à qui on retire les rares garanties qui les protégeaient.

Je suis solidaire des retraité-es si malmenés par les décisions gouvernementales avec notamment la hausse de la CSG.

Je suis solidaire des jeunes laissés pour compte par le dispositif Parcoursup et qui passent en ce moment leur bac dans l'inquiétude .

Je suis solidaire de ces femmes, de ces hommes, de ces enfants qui espéraient trouver refuge dans notre pays contre la guerre et la misère, et sont sous la menace d'une expulsion brutale de nos communes.

Je suis solidaire de celles et ceux qui subissent chômage, précarité, privations, difficultés à se soigner, à se loger, alors que les riches sont toujours plus riches et que les dividendes versés aux actionnaires explosent dans notre pays, grâce aux cadeaux fiscaux, tels que la suppression de l'impôt sur les grandes fortunes, baisses de cotisations patronales, et autres avantages consentis par le président et sa majorité.

Voilà quelques-unes des raisons pour lesquelles je ne serai pas présent aux côtés du président Macron, de ses ministres, et du préfet qui vient d'interdire le « petit déjeuner » convivial et solidaire proposé par la LDH et de mettre Quimper en état de siège, comme jamais encore cela ne s'était fait à l'occasion de la venue d'un président.

Mon refus d'être présent aux cérémonies de demain est un geste républicain de protestation contre une politique rétrograde qui creuse les inégalités et affaiblit la France.

Je serai demain matin devant la gare SNCF de Quimper aux côtés des salariés, des syndicats et des partis politiques, des citoyen-nes qui exprimeront avec dignité et détermination leur colère et leur volonté de vivre dans une société de progrès, solidaire et juste.

Veuillez agréer Monsieur le Maire l'expression de ma considération distinguée.

Piero Rainero.

 

Il y a actuellement 0 réactions

Vous devez vous identifier ou créer un compte pour écrire des commentaires.