Section du Pays de Quimper

Section du Pays de Quimper
Accueil
 
 
 
 

Finistère. Finances publiques. Les trésoreries de Daoulas et Lannilis condamnées / Le Télégramme. 26 juin 2018

Les trésoreries de Daoulas et Lannilis fermeront leurs portes l’an prochain. Celles de Lanmeur et Rosporden en 2021.

C’est la directrice des finances publiques du Finistère, Catherine Brigant, qui l’a confirmé ce matin. Dans le cadre de la carte de l’aménagement des trésoreries en 2019 sur le Finistère, elle proposera la fermeture des trésoreries de Daoulas (trois salariés) et Lannilis (4 salariés).

Elles fusionneront avec celles de Plabennec et Landerneau.

Une présence physique

Pour la directrice, « il s’agit de mettre en place une organisation en phase avec le schéma départemental de coopération intercommunale. Une trésorerie doit coller aux collectivités ». La responsable indique cependant qu’une présence physique sera mise en place.

Des agents qui connaissent les dossiers se déplaceront dans des locaux mis à disposition par les municipalités concernées.

« Nous proposerons une présence à un moment convenu, avec des thèmes identifiés. Des agents qui connaissent les dossiers se déplaceront dans des locaux mis à disposition par les municipalités concernées. Nous nous ouvrons de plus en plus au travail à distance ».

Morlaix, Carhaix, Quimperlé… Pas menacées

Le même principe devrait être retenu pour les trésoreries de Lanmeur et Rosporden, appelées à disparaître en 2021. La directrice se veut cependant rassurante.

« Contrairement à ce qui est dit, il n’est pas envisagé de fermer Morlaix, Carhaix, Quimperlé, Châteaulin ou encore Crozon ».

Depuis plusieurs années, le gouvernement impose à l’administration fiscale des suppressions de postes. La direction des finances publiques emploie actuellement 1 084 agents. Selon la responsable, 153 postes ont été supprimés depuis cinq ans dans le Finistère.

Bon civisme fiscal des Finistériens

Ces agents gèrent 520 000 foyers fiscaux dans le département, dont un peu moins de la moitié sont imposables. Cette année, 350 000 télédéclarations de revenus sont attendues, contre 295 000 en 2017. La totalité des sommes recouvrées devrait avoisiner les 660 M€. « 99 % de ces sommes sont payées dans les délais, les contribuables finistériens font preuve d’un très bon civisme » se félicite la directrice.

 

Il y a actuellement 0 réactions

Vous devez vous identifier ou créer un compte pour écrire des commentaires.