Section du Pays de Quimper

Section du Pays de Quimper
Accueil
 
 
 
 

Maternité de Guingamp. « Se mobiliser, plus que jamais » / Ouest-France. 26 juin 2018

Plus que jamais, les salariés de la maternité de Guingamp comptent sur une mobilisation massive de la population, samedi, pour défendre le service. Car, en aucun cas, « suspension » ne signifie annulation de la décision de fermeture.

Un seul mot d’ordre : mobilisation

« Plus que jamais, il faut que les gens se mobilisent, samedi. » Le message du personnel de la maternité est on ne peut plus clair. « La « suspension » n’est absolument pas une annulation de la décision de l’Agence régionale de santé (ARS). Actuellement, la décision de fermeture de la maternité est toujours effective au 31 janvier 2019 », insistent les salariés, qui espèrent un rassemblement massif des usagers, du personnel, des élus, des syndicats et plus largement de tous ceux qui se sentent concernés par l’avenir de la maternité et de l’hôpital de Guingamp. « Nous avons peur que le mot « suspension » démobilise certaines personnes », explique le Dr Hélène Guichaoua. « C’est très important qu’il y ait du monde », martèle le médecin. Les femmes enceintes, les mamans avec leurs poussettes ainsi que les salariés de la maternité seront invités à prendre la tête du cortège. Rendez-vous est donc pris samedi, à 11 h devant la mairie. Pour faciliter le stationnement (la fête foraine occupe la place du Vally), le parking de Notre-Dame sera mis à disposition des manifestants.

Un rendez-vous festif

« Nous voulons faire de cette manifestation un rassemblement festif. Quelque chose de familial, à l’image de la maternité de Guingamp et de son mode de fonctionnement », souligne le personnel. Avant le défilé en centre-ville, place à un flash mob sur le morceau « Li-Tourner », de DJ Assad (la chorégraphie est visible sur la page Facebook de la maternité de Guingamp). Le parcours de la manifestation sera ensuite accompagné en musique par le bagad de Guingamp, avant de rejoindre le jardin public, où chacun pourra amener son pique-nique ou se restaurer avec des crêpes ou des galettes saucisses. Sur place, sont prévus des jeux et des maquillages pour enfants, ainsi qu’un fest-deiz en début d’après-midi.
 

Des témoignages nécessaires

Afin de préparer le recours administratif qui doit être déposé pour mi-juillet, l’avocat engagé par le comité de pilotage souhaite recueillir un maximum de témoignages de personnes qui se sentent lésées par la fermeture de la maternité ou de patientes ayant déjà accouché dans le service. Un formulaire est disponible sur la page Facebook de la maternité. Il sera également possible de le remplir avec l’aide de l’équipe, à l’issue de la manifestation du 30 juin. Chaque témoignage doit également être accompagné d’une photocopie de la carte d’identité. On peut également les faire parvenir par mail (sauvonslamaternitedeguingamp@yahoo.com) ou par voie postale (Service maternité, Témoignages, 17, rue de l’Armor, 22200 Pabu).

« L’argument de la sécurité n’est pas recevable »

Le personnel est par ailleurs revenu sur l’argumentaire de l’Agence régionale de santé. « L’ARS avance un manque de sécurité à la maternité de Guingamp, raison pour laquelle la décision de fermeture aurait été prise. Cet argument n’est pas recevable. En effet, un obstétricien et un anesthésiste sont d’astreinte 24 h/24 et un pédiatre est disponible tous les jours de l’année, 24 h/24, en cas d’urgence, grâce à la collaboration avec les pédiatres de néonatalogie de Saint-Brieuc. C’est ainsi que la maternité de Guingamp fonctionne depuis plus de vingt ans et cela correspond à la couverture médicale décrite dans les décrets officiels de périnatalité ». Et d’ajouter : « Nous souhaitons préciser également que les sages-femmes disposent, dans leur formation initiale, de compétences de réanimation des nouveau-nés dans l’attente de l’arrivée d’un médecin. À l’hôpital de Guingamp, cette compétence est très régulièrement mise à jour grâce à de la formation continue réalisée par des pédiatres de Saint-Brieuc. (…) L’ensemble de cette couverture médicale et paramédicale a permis à l’hôpital de Guingamp, l’obtention sans aucune réserve, de la certification de la Haute Autorité de Santé (HAS) en 2017. Aucun élément n’ayant changé en 2018, la décision de fermeture de la maternité est donc totalement injustifiée et incompréhensible… ».

Des actions à venir

Enfin, les défenseurs de la maternité ont décidé de se réunir tous les jeudis afin d’envisager de prochaines actions. Jeudi prochain, ils se retrouveront à Ploumagoar et à Pabu, une semaine plus tard. On sait d’ores et déjà qu’un mur des « kalonig » (bébés nés à Guingamp) est en cours de préparation, ainsi qu’un clip vidéo sur la maternité. Une présence et des prises de parole seront assurées tout l’été dans les festivals bretons. Des contacts sont aussi pris avec le Kop Rouge et le club d’En Avant, notamment en vue du médiatique Guingamp-PSG le 18 août.

 

 

Il y a actuellement 0 réactions

Vous devez vous identifier ou créer un compte pour écrire des commentaires.