Section du Pays de Quimper

Section du Pays de Quimper
Accueil
 
 
 
 

Quimper. LDH. Le petit-déjeuner solidaire a eu lieu samedi à La Glacière / Le Télgramme. 1er juillet

Le petit-déjeuner solidaire de la LDH avait été reporté sous la menace d’interdiction de la préfecture. Il s’est tenu samedi matin. (le télégramme/Bruno Salaün)

« Voilà, nous avons la preuve que le petit-déjeuner solidaire que nous avions prévu d’organiser ici à La Glacière, le 21 juin, à quelques centaines de mètres du discours du Président de la République, ne nécessitait pas la mobilisation de forces de police, ne constituait pas un risque de trouble à l’ordre public », a redit le président de la section locale de la Ligue des droits de l’Homme, samedi matin, en bordure de Steïr.

Autour de Dominique Brunel, des militants et bénévoles de la LDH, ATD-Quart Monde, Emmaüs, Horizons nouveaux, du Secours catholique, de Fraternité Quimper et Douarnenez (etc.) venus soutenir l’idée que « les valeurs de solidarité et de partage sont bien vivantes, qu’il faut continuer à se mobiliser collectivement pour que les plus précaires et démunis aient accès à des droits élémentaires à la santé, au logement, à l’éducation ».

Une volonté de co-construire des solutions pour ceux qui ont besoin

« Nous n’abandonnerons pas le terrain du droit et de la défense des libertés fondamentales. Il ne s’agit pas pour nous d’être contre les institutions ou les collectivités mais, bien au contraire, de co-construire avec elles des solutions concrètes pour ceux qui ont besoin. C’est le sens de la conférence des solidarités que nous portons avec une dizaine d’associations locales », insiste Dominique Brunel. Le Télégramme décrira, dans son édition de lundi, les ambitions de cette conférence des solidarités.

Samedi, à La Glacière, les militants ont servi des petits-déjeuners grâce aux soutiens d’au moins cinq boulangeries cornouaillaises et d’anonymes venus apporter des aliments à partager.

Voir aussi dans Ouest-France : ici

Quimper. La LDH tient son petit-déjeuner à l’attention de « tous les oubliés »

Organisé le jeudi 21 juin puis annulé pour des raisons de sécurité, du fait de la venue d'Emmanuel Macron, le petit-déjeuner solidaire de la Ligue des droits de l'Homme a pu se tenir, ce samedi.

 

Il y a actuellement 0 réactions

Vous devez vous identifier ou créer un compte pour écrire des commentaires.