Section du Pays de Quimper

Section du Pays de Quimper
Accueil
 
 
 
 

Guémené-sur-Scorff (Morbihan). Une lettre au ministère de la Santé pour l’hôpital / Ouest-France. 10 juillet 2018

Le bras-de-fer est engagé entre les partisans de l'hôpital de Guémené-sur-Scorff et le conseil départemental du Morbihan.

 

Le député PCF des Bouches-du-Rhône Pierre Dharréville a effectué le 25 juin 2018 une étape de son tour de France des hôpitaux à Guémené-sur-Scorff. Il a écrit à la ministre de la Santé Agnès Buzyn pour la convaincre d'intervenir pour le projet de reconstruction de l'hôpital.

Le 25 juin, le député PCF des Bouches-du-Rhône Pierre Dharréville effectuait une étape du Tour de France des hôpitaux des parlementaires du PCF, dans le Morbihan, plus particulièrement à Guémené-sur-Scorff et Bubry.

Le député a décidé d'envoyer dans une lettre la ministre de la Santé Agnès Buzyn au sujet de la reconstruction de l’hôpîtal de Guémené-sur-Scorff.

Le projet bloqué

Le projet est actuellement bloqué par la décision du conseil départemental. Le 23 juin, 300 personnes s'étaient mobilisées à Guémené pour défendre les services publics

"Il serait plus qu’inconvenant que le projet de reconstruction de l’hôpital de Guémené-sur-Scorff soit l’instrument d’un conflit entre l’ARS et le département au sujet du nombre total de places en Ehpad, par exemple. Si le département du Morbihan déplore des territoires en carence forte de places d’Ehpad, il convient de permettre qu’il puisse les allouer sans les prendre ailleurs.On m’a rapporté que trois Ehpad de l’agglomération de Lorient, ayant un projet de reconstruction nécessitant une augmentation du nombre de leurs places, avaient été réunis avec les maires concernés pour leur dire que seuls deux de leurs trois projet seraient acceptés et que le nombre total de lits demeurerait identique à l'actuel. Ce choix, s’il est confirmé, créera une situation inacceptable à double titre. D’abord parce que la mise en concurrence des territoires ne doit pas être de mise dans notre République. Ensuite, parce qu'aucune réponse n'est apportée au besoin de créer des places supplémentaires."

"Débloquer la situation"

Pierre Dharréville a demandé à Agnès Buzyn de "débloquer" la situation. Pour René Le Moullec, maire de Guémené-sur-Scorff, ce soutien est bienvenu. "L'agence régionale de santé a confirmé qu'il n'y aurait aucune diminution capacitaire" dans le nouvel Ehpad. "Ce qui bloque, c'est uniquement la position du département. Il faut que l'on sache !"

 

Il y a actuellement 0 réactions

Vous devez vous identifier ou créer un compte pour écrire des commentaires.