Section du Pays de Quimper

Section du Pays de Quimper
Accueil
 
 
 
 

Quimper : soutien des communistes à la mobilisation des retraité-es du 18 octobre

Communiqué de presse de la section PCF du pays de Quimper

 

L’argent ruisselle dans notre pays...mais il ruisselle sur les plus riches !

Les choix politiques mis en œuvre par Emmanuel Macron ont un fil conducteur : déplacer une part croissante des richesses créées par le travail vers le capital et ceux qui le servent. Des chercheurs en économie ont étudié les mesures fiscales prises en 2018 et 2019 par le président et ses député-es aux ordres : elles vont toutes dans le même sens, faire que les riches soient toujours plus riches. Les 0,1 % de très hauts revenus verront ceux-ci grimper de 17 % tandis que les 20 % les plus pauvres verront les leurs baisser.

Pour le plus grand nombre des Français, actifs ou retraités, des miettes et encore le plus souvent en trompe l’oeil.

Ce n’est pas l’argent qui va aux retraité-es qui manque aux salarié-es, c’est bien celui qui va aux dividendes financiers ! La France caracole en tête des pays où la part des richesses accaparée par les actionnaires est la plus élevée.

Entre le remboursement du CICE pour 2018 et la baisse des cotisations patronales pour 2019, ce sont déjà plus de 40 milliards d’euros de cadeaux aux grandes entreprises. Sans aucun bénéfice pour l’emploi.

Pour les retraité-es c’est tout le contraire. La hausse de la CSG a touché plus de 8 millions d’entre eux. Le décrochage des retraites par rapport à l’inflation, c’est une baisse nette du pouvoir d'achat des pensions. Pour 8 ménages de retraité-es sur 10, la perte moyenne sera de 700 € d’ici à 2020. Sans compter la dégradation des services publics, la baisse des allocations logement, le renoncement aux soins devant l’ampleur du reste à charge, le coût des EHPAD...

Et quand les députés communistes déposent il y a quelques jours à l’Assemblée un amendement pour rétablir la demi-part fiscale aux personnes âgées vivant seules, le gouvernement et sa majorité répondent : non, ça coûte trop cher !

On comprend que les député-es LREM, telle Mme Le Meur, n’aient pas envie de rendre des comptes devant les électeurs. Le 3 octobre dernier, le président de leur groupe a refusé de recevoir à l’Assemblée les délégations de retraité-es porteuses de plus de 200 000 signatures contre cette politique, et ce sont les député-es communistes qui ont reçu les pétitionnaires et fait part aux syndicats et organisations présentes de la proposition de loi qu'ils vont déposer pour garantir le pouvoir d’achat des retraites.

La politique du président met à mal les valeurs d’égalité, de solidarité, de justice sociale.

Tout au contraire les communistes luttent pour assurer à toutes et tous une vie digne et sécurisée de la naissance jusqu’au grand âge, pour l’humain d’abord.

C’est pourquoi nous apportons tout notre soutien et appelons à participer au rassemblement organisé par les syndicats et associations de retraité-es à Quimper ce jeudi 18 octobre à 10h30 venelle de Kergos devant la permanence de la députée.

Il y a actuellement 0 réactions

Vous devez vous identifier ou créer un compte pour écrire des commentaires.