Section du Pays de Quimper

Section du Pays de Quimper
Accueil
 
 
 
 

Hôpital de Concarneau. Le comité de défense pointe des difficultés / Le Télégramme. 20 octobre 2018

Dans un communiqué rédigé le jeudi 18 octobre et intitulé « Le grand perdant, c’est le patient », le comité de défense de l’hôpital de Concarneau « s’étonne du satisfecit du directeur sortant du Chic (Centre hospitalier de Cornouaille) ».

Le comité de défense de l’hôpital de Concarneau souhaite réagir à l’interview de Jean-Roger Pautonnier, publiée dans notre édition du 13 octobre dernier.

Affirmant que « l’accès aux soins sur notre territoire est de plus en plus difficile », l’association énumère un certain nombre de ces difficultés : « Plus de prise en charge à l’hôpital pour de nouveaux patients en pneumologie et en ophtalmologie. Grandes difficultés de transport pour accéder aux urgences de Quimper la nuit. Grosses inquiétudes sur la pérennité des urgences de jour sur le site de Concarneau. Inquiétudes quant au risque de disparition d’une ligne de Smur sur le territoire (de santé de Cornouaille, NDLR)… »

( À lire sur le sujet  SMUR de Douarnenez. Inquiétude des usagers )

Il évoque ensuite la médecine de ville, assurant que « contrairement à ce qui avait été affirmé lors des ateliers du Contrat local de santé, la permanence des soins laisse à désirer : pas de médecin de garde, pas de SOS Médecin à Concarneau ».

Après avoir rappelé que des mobilisations se multiplient partout en France pour défendre l’accès aux soins et cité celle du maire de Vierzon (18) qui souhaite lancer un référendum local, le comité de défense de l’hôpital de Concarneau « appelle la population à être vigilante et mobilisée : la santé est un droit qu’il faut défendre ».

Avant de conclure par un mot sur l’imagerie médicale : « L’IRM à Concarneau est sans doute une bonne nouvelle mais cela ne réglera pas tout et notamment pas le maintien des urgences ».

 

Il y a actuellement 0 réactions

Vous devez vous identifier ou créer un compte pour écrire des commentaires.