Section du Pays de Quimper

Section du Pays de Quimper
Accueil
 
 
 
 

Halles. Dix questions et une proposition de Piero Rainero / Le Télégramme. 3 novembre 2018

Dans un communiqué, Piero Rainero, conseiller municipal communiste d’opposition, réagit à notre article paru jeudi annonçant un consensus au sein de la municipalité sur une démolition-reconstruction des halles. L’élu demande à Ludovic Jolivet la création d’une commission de réflexion élargie.

« La volonté désormais affirmée de la majorité municipale de démolir et reconstruire les halles Saint-François pose un certain nombre de questions aux usagers de cet équipement patrimonial de notre ville et à tous les Quimpérois », écrit Piero Rainero qui pose dix questions.

Dix questions

« 1. D’autres solutions étaient possibles et avaient été proposées, pour quelles raisons ont-elles été écartées ?

2. A-t-il été procédé à une estimation rigoureuse de l’ensemble des coûts, à n’en pas douter très élevés, de cette opération : montant des travaux de démolition-reconstruction, indemnisation des commerçants des halles qui vont être touchés avec leurs salariés, mais aussi des commerçants des rues voisines, dont l’activité sera fortement impactée pendant la durée des travaux, au moins deux à trois ans ? Quel plan de financement a-t-il été établi ?

3. Quel sera l’impact de ces dépenses sur les impôts des Quimpérois ?

4. Quelles dispositions sont envisagées pour assurer la continuité des activités du plus grand nombre de commerces possible ? En quel lieu et sous quelles formes ?

5. Quels types de commerces seront hébergés dans le nouvel équipement ? Les maraîchers et producteurs des environs de Quimper pourront-ils toujours y disposer d’emplacements ?

6. Que vont devenir les deux restaurants qui s’y trouvent aujourd’hui ?

7. Quelles seront les conditions financières auxquelles devront souscrire les commerçants qui auront accès à ce nouvel équipement ? Qui va en assurer et sous quelle forme l’administration ?

8. Plusieurs salles de réunion et d’exposition ouvertes aux associations et formations politiques se trouvent à l’étage des halles actuelles, par quoi vont-elles être remplacées pendant les travaux de démolition et reconstruction, et les halles nouvelles en comporteront-elles ?

9. Un référendum est envisagé par le maire, je m’en félicite car je l’avais demandé. Quel en sera le contenu, les Quimpérois disposeront-ils de tous les éléments nécessaires à leur prise de décision ?

10. Ce projet s’inscrit-il dans une réflexion prospective sur le centre-ville prenant en compte l’urbanisme, les transports, le stationnement, tous les types de déplacements, le logement, les services publics, l’activité salariée, commerciale, la vie culturelle et associative ? »

Pour une commission élargie

« En l’état actuel des choses, je demande au maire de mettre en place une commission municipale dédiée, composée de représentants de toutes les sensibilités du conseil municipal, des commerçants et des salariés des halles et du quartier, d’usagers, d’associations de consommateurs, d’organisations utilisant les salles municipales qui se trouvent à l’étage, ajoute Piero Rainero. Ce groupe de travail, qui devra disposer de toutes les informations indispensables, financières, techniques, environnementales, serait de nature à enrichir la réflexion de tous et contribuerait à émettre des propositions pour alimenter les débats du conseil municipal dans la perspective du référendum que vous envisagez ».

 

Il y a actuellement 0 réactions

Vous devez vous identifier ou créer un compte pour écrire des commentaires.