Section du Pays de Quimper

Section du Pays de Quimper
Accueil
 
 
 
 

MARDI 15 OCTOBRE : TOUS ENSEMBLE POUR LES RETRAITES

Les syndicats CGT, FO, FSU et Solidaires appellent à manifester mardi 15 octobre à 10h30 place de la Résistance à Quimper contre le projet de loi gouvernemental sur les retraites.

La section du PCF et les élus communistes du pays de Quimper leur apportent leur plein soutien.

L’allongement de la durée de cotisation jusqu’à 43 ans aboutira à la fois à repousser encore plus loin l’accès à la retraite et à baisser les pensions. Salariés,  retraités, jeunes, femmes, tous ont à y perdre à la fois en termes de droits sociaux et de pouvoir d’achat, tandis que les patrons verront leurs cotisations compensées par de nouvelles exonérations.

Pourtant, c’est le coût du capital qui pénalise notre économie, et non les salaires et la protection sociale.

Les prélèvements financiers sur les entreprises, en dividendes versés aux actionnaires et intérêts bancaires, représentent le double des cotisations sociales versées par les employeurs.

De plus, le coût de la finance joue contre l’économie réelle alors que la protection sociale contribue au mieux- vivre et à la relance économique.

Les prélèvements supplémentaires sur les salariés et les retraités vont freiner un peu plus l’activité du pays, et fragiliser plus encore l’emploi, déjà mis à mal comme en témoigne la liquidation de l'abattoir Gad de Lampaul-Guimiliau.

Et au bout du compte cet engrenage infernal aboutira à creuser les déficits publics.

C’est une réforme injuste, absurde, inefficace.

Une autre réforme est possible, une réforme garantissant la retraite à 60 ans à taux plein et une protection sociale à la hauteur des besoins.

Notre pays a les moyens de la financer, à condition de chercher l’argent là où il est, et de mettre en œuvre une politique de relance de l’emploi et des salaires.

Disons-le bien fort toutes et tous ensemble, mardi 15 octobre dans les rues de Quimper et partout dans le pays, au moment où les parlementaires communistes et Front de gauche porteront cette exigence à l’Assemblée.

 

Il y a actuellement 0 réactions

Vous devez vous identifier ou créer un compte pour écrire des commentaires.