Section du Pays de Quimper

Section du Pays de Quimper
Accueil
 
 
 
 

Dimanche 30 mars, pas une voix ne doit manquer à la gauche rassemblée à Quimper

Les résultats du 1er tour des élections municipales, à Quimper comme dans beaucoup de communes de France, résonnent comme un cri d’alarme pour celles et ceux qui sont attachés aux valeurs de gauche, au vivre-ensemble, aux politiques de solidarité, au progrès social, à la justice, à la fraternité, à la culture, à l’Humain.

La démobilisation de l’électorat populaire, la montée du FN, même si elle a été contenue dans notre ville, le résultat du candidat de l’UMP, obtenu plus par défaut que par adhésion à une campagne très à droite dans ses mots d’ordre et son contenu, dans la droite ligne de Jean-François Copé et de Nicolas Sarkozy, ont un sens politique qu’il faut entendre et qu’on ne peut laisser sans réponse.

Mais dans l’immédiat, l’heure est au rassemblement de toutes les électrices et électeurs de gauche, qu’ils aient voté pour l’une des listes en présence, ou qu’ils aient voulu par leur abstention envoyer un message au gouvernement.

Et plus généralement de ceux et celles qui sont attachés aux valeurs humanistes et progressistes et ne peuvent se reconnaître dans les choix portés par Ludovic Jolivet et son parti qui appelle au plan national à baisser plus encore les dépenses publiques, au détriment de la santé, de l’école, du social, de la culture, à supprimer toute durée légale du travail, nous ramenant au 19ème siècle.

Ce sont les mêmes orientations que le candidat de l’UMP veut mettre en œuvre dans notre ville s’il était élu : ce serait la fin des politiques de solidarité, des services à la population, l’abandon du logement social, de l’école, le mépris vis-à-vis des quartiers populaires.

Tous et toutes ensemble,  faisons barrage à l’élection de Ludovic Jolivet, rejoint par la candidate du Modem dont le positionnement « ni gauche ni droite » du 1er tour a volé en éclats.

Votons dimanche 30 mars pour la liste « Quimper pour vous » conduite par Bernard Poignant et qui rassemble très largement et dans leur diversité toutes les sensibilités de gauche et de progrès de notre ville.

 

Yvonne Rainero

Secrétaire de la section du Pays de Quimper du PCF- membre du Front de gauche

 

 

 

 

Il y a actuellement 1 réactions

  • 2ème tour

    Effectivement, les résultats du 1er tour à Quimper sont très complexes de part la situation locale que la situation nationale. Les électeurs ont voulu sanctionner le pouvoir sur différents sujets (salaires, retraite, éducation, chômage....)et aussi sur les cadeaux fait au patronat. Sur le plan local, ils ont voulu sanctionné le maire (conseiller de Hollande)et surtout son adjoint à l'urbanisme (réticence des commerçant et des usagers sur le plan Transport. Malheureusement je vois que la liste de gauche (principalement PS-Poignant) n'en a pas tiré les leçons. Ceci n'est pas une analyse de fond, mais un sentiment d'humeur à chaud et j'espère que les quimpérois auront un sursaut de démocratie, de progrès et de cohésion dimanche 30 mars.

    Par jean-claude, le 26 March 2014 à 18:35.