Section du Pays de Quimper

Section du Pays de Quimper
Accueil
 
 
 
 

Quimper-Brest : ligne ferroviaire en danger !

Les cheminots CGT dénonçaient la semaine dernière le délaissement par la SNCF de la ligne ferroviaire Quimper-Brest : travaux de rénovation sans cesse reportés voire annulés, objectifs revus à la baisse, déficit de financement pour les investissements nécessaires...Ce qui se traduit par des ralentissements, des retards, voire la suppression de certains trains.

Un cercle vicieux est enclenché ici comme partout : la dégradation du service public est un frein à la fréquentation des lignes, ce qui sert ensuite de prétexte à leur suppression.

C'est une orientation délibérée de la direction de la SNCF : abandon des lignes secondaires, des gares desservies, au profit de grands axes considérés plus rentables, abandon d'activités comme le fret.

Cette politique fait peu de cas des besoins de la population, de la nécessité du désenclavement des territoires comme le nôtre, de l'utilité pour la vie économique et l'emploi de ces dessertes ferroviaires.

Et que dire de l'impact écologique de ces choix : remplacer des trains par des cars, plus polluants, plus dangereux, plus lents, substituer le tout camion au fret ferroviaire, est un non-sens dont le coût global pour la société n'est jamais pris en compte par ceux qui sacrifient le transport ferroviaire à des impératifs financiers à court terme.

C'est le cas de la direction de la SNCF.

C'est aussi malheureusement le cas d'un gouvernement qui se dit de gauche mais ne cesse de dérèglementer le travail, d'abaisser les services publics, d'aller au devant de toutes les exigences du Medef.

Et la réforme ferroviaire de l'an dernier comme la loi Macron imposée au forceps du 49-3 font peser sur le ferroviaire de nouvelles inquiétudes. Car la loi Macron, loi libérale contre laquelle se sont battus avec toute leur énergie les élus communistes et Front de gauche, engage encore plus notre pays dans la voie du recul du transport par train au profit du car.

Dans le même temps où François Hollande se fait le commis voyageur de l'urgence climatique à travers la planète !

La baisse des dotations aux collectivités territoriales qui résulte des choix austéritaires du gouvernement Hollande-Valls menace le service public ferroviaire qui, au fil du temps, du fait du désengagement de l'État, est devenu de plus en plus dépendant des financements de ces collectivités.

Quant à l'attitude de la municipalité UMP concernant la gare de Quimper, elle est préoccupante. Après l'abandon du projet de bus à haut niveau de l'équipe précédente, c'est l'opacité totale sur les intentions de la municipalité actuelle concernant la gare et son quartier.

Mais une chose est sûre, c'est qu'elle est peu favorable aux services publics et que sa seule loi, c'est toujours plus d'austérité.

Ce qui ne présage rien de bon.

Les communistes et le Front de gauche sont aux côtés des salariés et des usagers pour défendre la gare de Quimper, pour exiger le maintien et l'amélioration de la ligne Quimper-Brest, et au-delà un service public ferroviaire moderne, performant et accessible à tous.

 

Pour signer la pétition des cheminots CGT :

http://www.petitions24.net/liaison_ferroviaire_quimperbrest_en_danger

Il y a actuellement 0 réactions

Vous devez vous identifier ou créer un compte pour écrire des commentaires.