Section du Pays de Quimper

Section du Pays de Quimper
Accueil
 
 

17 Mai10:00
 

 

Amplifier la mobilisation face au déni de démocratie

retrait de la loi Travail !

 

Alors que les salarié-es, les jeunes, les privé-es emploi, les retraité-es sont mo-bilisés depuis plus de 2 mois pour le retrait du projet de loi travail et l’obtention de nouveaux droits, alors que l’opinion publique reste massivement opposée à ce texte, le gouvernement décide de passer en force en utilisant le 49.3.

Inacceptable !

Ce sont les mobilisations qui ont contraint le gouvernement, à proposer des modifications au projet de loi pour tenter d’en minimiser les impacts. Le compte n’y est toujours pas !
Un code du travail par entreprise à l’opposé de la "hiérarchie des normes", élément protecteur et égalitaire perdure dans le projet de loi.

Scandaleux !

Plusieurs secteurs professionnels continuent de développer des actions, des grèves (cheminots, routiers, énergie, chimie, construction, aéroport de Paris, etc.), qui sont autant d’éléments d’appui et de dynamiques dans la poursuite, l’amplification et l’élargissement du rapport de force.

Cette situation renforce la nécessité d’amplifier les mobilisations déjà engagées sur tout le territoire.

Le nombre de manifestants sur le Finistère le 12 mai, Brest = 800 ; Quimper = 400 ; Quimperlé = 200 ; Douarnenez = 60 nous conforte dans ce sens.

A partir de tous ces éléments,

les organisations syndicales CGT, FO, FSU, Solidaires du Finistère, réunies le 12 mai , invitent leurs structures à organiser des assemblées générales avec les salarié-es pour débattre des modalités d’actions, de la grève et de sa reconduction.
Elles appellent leurs organisations à construire une nouvelle journée de grèves et manifestations
le :

 

mardi 17 mai à 11h00

 

Brest : Place de la Liberté

Morlaix : Place de la Mairie

Carhaix : Place du Champ de foire

Quimper : Place de la Résistance

Quimperlé : Place Charles de Gaulle

De plus, elles n’écartent aucun type d’initiatives pour la suite du mouvement

Photo ci contre : devant la permanence de la députée le 12 mai à Quimper