Section du Pays de Quimper

Section du Pays de Quimper
Accueil
 
 
 
 

Santé ! Mon hôpital public de proximité, j'y tiens !

Communiqué de la section de Quimperlé du PCF

 

Profitant de la mise en place au 1er juillet dernier des Groupements Hospitaliers de Territoire de la loi Touraine qui font déjà peser de graves menaces sur nos hôpitaux publics et sur l'accès aux soins dans nos territoires, certains élus, dont le maire de Quimperlé et celui de Lorient, ont décidé, avec l'ARS et les directions des hôpitaux concernés, d'aller plus loin et de mettre en route à marche forcée une fusion des hôpitaux de Lorient, Port-Louis-Riantec, Le Faouët et Quimperlé qui se traduit de fait par une absorption de l'hôpital de Quimperlé par celui de Lorient.

 

Cela s'est fait malgré l'opposition des représentants des personnels et sans aucune information préalable de la population.
 

Derrière les propos lénifiants et les envolées lyriques à prétention philosophique des promoteurs de cette fusion se cachent des projets inquiétants.

 

La réduction drastique des dépenses de santé, l'austérité aveugle appliquée au système de santé constituent les pierres angulaires de la « loi Touraine » qui chausse ce faisant les bottes de ses prédécesseurs Roselyne Bachelot Xavier Bertrand et du 1er ministre de l'époque, François Fillon.

 

A peine décidé, le projet de fusion se traduit par la fermeture de 25 lits dans le service de psychiatrie de l’hôpital de Quimperlé, et par le transfert de la trésorerie de l'hôpital de Quimperlé vers l'hôpital de Lorient.
 

Instruits par le sort des hôpitaux de Concarneau, d'Hennebont ou celui de la maternité, de la chirurgie de Quimperlé nous n'avons aucune raison de prendre pour argent comptant les déclarations des directions ou des Présidents des Conseils de surveillance.

 

Nous avons au contraire toutes les raisons de nous mêler de ce qui nous regarde et de ce qui concerne notre santé.

 

Les communistes de Quimperlé proposent la création d'un « Comité d'action pour la défense et le développement du service public de santé de proximité dans le pays de Quimperlé». Dans ce cadre des contacts ont déjà été pris avec les représentants du personnels et les collectifs d'usagers des différents établissements.

 

Nous nous saisirons, pour que la parole des usagers et du personnel soit entendue, de la réunion organisée mardi 7 février à 20 heures au Coat Kaer.

 

Quimperlé, le 4 février 2017

 

 

Il y a actuellement 0 réactions

Vous devez vous identifier ou créer un compte pour écrire des commentaires.