Section du Pays de Quimper

Section du Pays de Quimper
Accueil
 
 
 
 

Carhaix (29). De l’huile pour aider les écoles en Palestine

Ouest-France, 6 février 2017

L’association France Palestine récolte des fonds pour construire un préau dans une école du pays. La vente d’huile et de savon, sur le marché du Champ-de-foire, donne un coup de pouce.

Comme tous les mois, les membres de l’association France Palestine Solidarité Centre-Bretagne s’installent sur le marché du Champ-de-foire.

Ce samedi matin, la petite table est jonchée de produits ramenés du camp d’El Arroub, au sud de la Cisjordanie. La vente finance le gros œuvre et le petit mobilier pour améliorer le confort des écoliers palestiniens.

Pour les écoles

De l’huile d’olive, des broderies, du savon d’Alep… tous les bénéfices de la vente de ces produits sont destinés à la construction d’un préau dans une école en Palestine.

« Nous préparons une nouvelle opération de solidarité. Le projet qui consistait à fournir du mobilier pour l’école des filles et la Maison de l’enfance est terminé. Maintenant, nous souhaitons construire un préau pour l’école des garçons », détaille Jean-Pierre Jeudy, président de l’association.

800 bouteilles par an

L’huile d’olive est une denrée rentable. « Les promeneurs du marché viennent essentiellement pour acheter de l’huile bio. On en vend environ 800 par an à 13 € la bouteille », poursuit le président.

Le savon d’Alep est moins rentable. « Il est gras et bon pour la peau mais ne s’use pas vite », regrette, amusée, une adhérente de l’association. En plus des sacs brodés, l’association a ramené de son dernier voyage en Palestine, en octobre dernier, un objet beaucoup moins artisanal : un distributeur de savon liquide. En plastique, l’objet est assemblé dans le camp d’El Arroub et vendu par France Palestine Solidarité.

« L’oncle Donald »

Jean-Pierre Jeudy se montre pessimiste pour l’avenir des Palestiniens depuis l’arrivée à la Maison-Blanche de Donald Trump. « La situation va être de plus en plus difficile pour les habitants. »

Une conviction partagée par Michèle Serra, une promeneuse venue faire son marché. « L’accession au pouvoir de l’oncle Donald me pousse à m’inscrire dans l’association. » Pas encore décidée, elle aura apporté son soutien en ramenant une bouteille d’huile d’olive à la maison.

Il y a actuellement 0 réactions

Vous devez vous identifier ou créer un compte pour écrire des commentaires.

 

Carhaix (29). De l’huile pour aider les écoles en Palestine

A voir aussi