Section du Pays de Quimper

Section du Pays de Quimper
Accueil
 
 
 
 

La politique de l'ARS pour la prise en charge du vieillissement : des partenariats public-privé avec du privé très très très lucratif (groupe Orpea-Clinea) !

À noter que dans ce partenariat public-privé annoncé hier à Douarnenez et dont Ouest-France et Le Télégramme font état (voir ci-dessous), sur les 5 établissements concernés, 2 sont des hôpitaux publics (hôpital de Douarnenez et EPSM Gourmelen à Quimper), un est géré par une congrégation (hôpital de Pont L'Abbé) et relève du privé non lucratif, et les 2 derniers (centre de rééducation fonctionnelle de Tréboul à Douarnenez et clinique des Glénan à Bénodet) appartiennent au groupe Orpea-Clinea dont l'actionnaire principal est un fonds de pension canadien, groupe coté en Bourse et qui reverse des dividendes juteux à ses actionnaires.

 

Il y a urgence à réorienter les politiques publiques au service de l'humain et à dégager les financements nécessaires pour répondre aux besoins de prise en charge du vieillissement qui ne doit pas être la vache à lait de fonds de pension avides de profit !

 

article d'Ouest-France du 7 février 2017

Douarnenez. Une filière gériatrique dans l’Ouest Cornouaille

La convention signée ce lundi 6 février au Centre hospitalier Michel-Mazéas de Douarnenez crée une filière gériatrique entre les établissements signataires et a vocation à nouer des partenariats plus larges.

L’Agence régionale de santé (ARS) avait demandé en 2015 aux acteurs sanitaires de l’Ouest-Cornouaille d’élaborer un diagnostic sur leur territoire et un plan d’action sur trois ans. La convention signée lundi après-midi faisait également partie du cahier des charges.

Le premier objectif affiché est simple : mieux prendre en charge les personnes âgées et améliorer l’orientation dans leur parcours de soins. Second objectif : diminuer la surfréquentation des services d’urgence par ces personnes âgées (22 % des passages) en améliorant le dépistage des fragilités, en favorisant les hospitalisations programmées, en confortant les équipes mobiles déjà existantes et en en créant une en géronto-psychiatrie.

Partenariat public-privé

Les cinq signataires étaient : le centre hospitalier Michel-Mazéas de Douarnenez, l’Hôtel-Dieu de Pont-l’Abbé, l’Établissement public de santé mentale Etienne-Gourmelen, le centre de rééducation fonctionnelle de Tréboul et la clinique Les Glénan-Bénodet.

Par ailleurs, la MAIA Ouest-Cornouaille (Méthode d’action pour l’intégration des services d’aide et de soins dans le champ de l’autonomie) a activement participé à l’instance de coordination.

Pour Gaëlle Kerboul et Raphaël Trolio, respectivement directrice de la clinique Les Glénan-Bénodet et directeur du CRF Tréboul, deux établissements qui sont gérés par le groupe privé Orpéa/Clinéa, « cette signature est la finalisation d’une démarche entamée il y a longtemps et qui démontre la volonté des acteurs du territoire de travailler ensemble. »

Sébastien Le Corre, directeur de l’hôpital de Douarnenez et son homologue de Pont-l’Abbé Mathias Maurice, tous deux en poste depuis moins de six mois, ont tenu à souligner l’excellent climat entre les établissements publics et privés.

D’après Sébastien Le Corre, « cette convention est le démarrage d’autres collaborations », précisant que l’hôpital de Douarnenez était « ouvert à de nouveaux partenariats et à de nouvelles mutualisations. »

Le rôle essentiel du secteur médico-social

Tous les signataires ont tenu à mettre l’accent sur le rôle essentiel des acteurs médico-sociaux, dont le rôle a été mis en évidence lors de l’évaluation des forces du territoire. En particulier les Centres locaux d’information et de coordination gérontologiques (CLIC) et la Plate-forme de répit, qui permet à des aidants d’être remplacés à domicile pendant 24 à 48 heures.

La convention doit ouvrir la voie à une amélioration profonde et durable de toute la filière gérontologique du territoire. Tous les professionnels et les établissements du secteur sont invités à s’associer à l’amélioration de cette filière, éventuellement en établissement un conventionnement avec un des signataires.

« Il y a des solutions de santé sur ce territoire, il suffit de les connaître », conclut Gaëlle Kerboul.

Pour rappel, la MAIA a créé et diffusé en 2016 un annuaire papier qui regroupe tous les professionnels du territoire et un site internet pour informer le grand public « Bien vieillir en Ouest-Cornouaille » a également été mis en ligne.

 

article du Télégramme du 7 février 2017 / Rodolphe Pochet

Gériatrie. La filière Ouest-Cornouaille avance

Directeurs d'hôpitaux et de centre privés ont signé la convention actant un partenariat déjà ancré de longue date.

La convention marquant la naissance de la filière gériatrique de l'Ouest-Cornouaille a été signée, hier après-midi, à Douarnenez. Associant les deux hôpitaux et l'EPSM Gourmelen à des centres privés, elle entend simplifier au maximum le parcours de soins pour les personnes âgées.

« Les hôpitaux ne réussiront pas à révolutionner seuls l'accompagnement des personnes âgées sur le territoire ! Cette convention symbolise le travail collectif que nous devons mener. » Pour Marlène Gonçalves, directrice adjointe du centre hospitalier de Douarnenez chargée de la gériatrie, la filière qui se structure dans l'Ouest-Cornouaille est une double avancée. Pour les professionnels, « qui vont mieux se connaître et bâtir une offre cohérente » mais pour les patients, surtout, « qui vont voir le parcours de santé et l'accès aux services facilités ».

Les plus de 75 ans, 14 % de la population locale

La convention marquant la naissance de la filière gériatrique de l'Ouest-Cornouaille a été signée hier, à Douarnenez. Encouragée par l'Agence régionale de santé, elle s'appuie sur un constat : dans le Pays bigouden, le Cap-Sizun et le pays de Douarnenez, les personnes de 75 ans ou plus représentent plus de 14 % de la population contre 10 % en Bretagne. « Et pourtant, ils représentent 22,6 % des passages aux urgences, chiffre qu'il faut chercher à diminuer en favorisant les hospitalisations programmées », insiste Marlène Gonçalves. C'est l'une des nombreuses ambitions de cette convention. Elle associe les deux hôpitaux du secteur, Michel-Mazéas et l'Hôtel-Dieu de Pont-l'Abbé, à l'EPSM Gourmelen, tant l'engagement de la psychiatrie est indispensable dans une telle filière, au centre de rééducation fonctionnelle de Tréboul et à la clinique Les Glénan, deux structures du groupe Clinéa.

Ou encore à la Maia Ouest-Cornouaille, cette « Méthode d'action pour l'intégration des services d'aide et de soins dans le champ de l'autonomie » qui permet une meilleure coordination des actions pour le maintien des seniors à domicile.

« Sans limites public-privé »

Les acteurs présents hier ont salué, comme le directeur du centre de Tréboul, Raphaël Trolio, « cette volonté du public et du privé de travailler ensemble sur la simplification des parcours de soins » des personnes âgées. « Le patient veut de la clarté, il ne se fixe pas ces limites privé-public », ajoute Mathias Maurice, directeur de l'Hôtel-Dieu de Pont-l'Abbé qui, comme son collègue de Douarnenez, Sébastien Le Corre, voit l'intérêt de poursuivre la mutualisation comme en 2016 pour la création de l'équipe mobile gériatrique. « Cette convention officialise un partenariat qui existe déjà depuis des années », complète Gaëlle Kerboul, de la clinique de Bénodet, qui insiste comme d'autres sur la nécessité de s'ouvrir plus encore au secteur médico-social et aux médecins libéraux. Des rencontres sont prévues.

Vers une équipe en géronto-psychiatrie

Ces liens entre les professionnels sont l'une des pistes de travail de cette filière Ouest-Cornouaille. D'autres points sont identifiés : améliorer la connaissance de l'offre existante, faire encore plus de prévention (maintien de l'autonomie, chutes...), conforter les équipes mobiles avec pourquoi pas la création d'une équipe en géronto-psychiatrie... Comme le résume Sébastien Le Corre, « face au vieillissement de la population, nous avons l'obligation d'être efficaces ».

 

 

 

Il y a actuellement 0 réactions

Vous devez vous identifier ou créer un compte pour écrire des commentaires.