Section du Pays de Quimper

Section du Pays de Quimper
Accueil
 
 
 
 

Ehpad : un nombre de places insuffisant dans le Pays fouesnantais

Ouest-France / 20 février 2017

Photo Ouest-France : L’Ehpad de Ti Avalou à Fouesnant (Finistère) a été inauguré en 2013. Il peut accueillir 88 personnes. | 

Les établissements d’hébergement pour personnes âgées dépendantes (Ehpad) du Pays fouesnantais (Finistère) manquent de place. L’attente est de plus en plus longue. Un chargé de mission va plancher sur un nouveau lieu.

Les Ehpad (établissements d’hébergement pour personnes âgées dépendantes) sont des maisons de retraite médicalisées qui proposent un accueil de longue durée. Les Ehpad s’adressent à des personnes âgées de plus de 60 ans qui ont besoin d’aide et de soins au quotidien.

La communauté de communes du Pays fouesnantais (CCPF), dans le Finistère, supervise deux Ehpad : la résidence de Ti Avalou à Fouesnant, inaugurée en 2013, et la résidence de Ti Ar C’Hoad à Pleuven. En tout, ce sont 159 lits qui sont proposés, 88 à Fouesnant et 71 à Pleuven. L’âge moyen des résidents est de 89 ans, ce qui est plus élevé que la moyenne nationale (84 ans en 2016). La durée moyenne du séjour est de trois ans. La répartition est de deux tiers de femmes, pour un tiers d’hommes, ce qui correspond à la répartition nationale.

À l’heure de la mutualisation

« L’équipe de direction est commune aux deux Ehpad, explique Isabelle Baulard, la responsable des établissements, mais nous sommes actuellement impactés par la loi NOTRe qui oblige à mutualiser certains services : les ressources humaines, les services informatiques et techniques. C’est en cours et cela nous oblige à changer nos méthodes de travail. »

Isabelle Baulard est sensible à l’image donnée par les établissements qu’elle aimerait ne plus voir considérés comme des « mouroirs » : « Mon principal regret est que l’entrée en Ehpad se fasse de plus en plus tardivement. À cause du manque de place, on encourage les personnes à rester le plus longtemps possibles chez elles. L’Ehpad est devenu un dernier recours et il arrive parfois trop tard. »

Dans cette optique, les établissements sont conçus autant que possible comme des lieux vivants, avec une animatrice dans chaque résidence et l’intervention annuelle de plus de 100 bénévoles, ce qui est davantage que la moyenne nationale.

« Nous souhaitons faire des Ehpad un lieu de vie ouvert sur l’extérieur, explique Isabelle Baulard. À Pleuven, il y a un parc magnifique, et à Fouesnant l’établissement est situé près du bourg, ce qui permet aux résidents les plus indépendants de pouvoir se rendre au marché certains jours. »

Le Pays fouesnantais sous-doté en Ehpad

Malgré toute cette bonne volonté pour permettre aux personnes âgées dépendantes d’être accueillies dans les meilleures conditions, on ne peut éluder la question la plus sensible : le nombre de places est-il suffisant ? « Si je vous dis combien il y a de dossiers en attente, vous allez faire une crise cardiaque !, prévient Isabelle Baulard, À l’heure actuelle, nous avons 794 dossiers en attente, si on compte les dossiers provenant de personnes hors de la communauté de communes, nous arrivons à 1 082 dossiers ! »

Un chiffre effectivement impressionnant que la directrice nuance : « Sur ces 794 dossiers, il faut retirer les personnes que l’on refuse, celles qui malheureusement décèdent, et celles qui sont admises ailleurs. On arrive à environ 260 dossiers potentiels… pour environ 30 places disponibles chaque année. »

Ce manque s’explique par l’organisation des Ehpad. En effet, la création de nouveaux établissements dépend de l’Agence régional de santé et du conseil départemental. Le Finistère est surdoté en Ehpad alors que le Pays fouesnantais est sous-doté. La réflexion sur l’ouverture de nouveaux établissements s’effectuant au niveau départemental, on comprend la difficulté à créer un nouveau lieu dans la communauté de communes du Pays fouesnantais.

« La CCPF vient juste de recruter un chargé de mission qui va évaluer les besoins, note Isabelle Baulard. Il y a un projet de création d’une nouvelle structure à plus grande capacité d’accueil qui viendrait remplacer celle de Pleuven, mais ce n’est encore qu’un projet. »

 

 

Il y a actuellement 0 réactions

Vous devez vous identifier ou créer un compte pour écrire des commentaires.