Section du Pays de Quimper

Section du Pays de Quimper
Accueil
 
 
 
 

Brest. Un nouveau déficit d'1,5 million d'euros prévu pour l'hôpital

Ouest-France / 4 mars 2017 / Laurence Guilmo

 

Les syndicats CGT et Sud appellent à défiler mardi prochain, à 10 h, entre l’hôpital de la Cavale-Blanche et la place de la Liberté.

 

Mardi, la CGT, Sud et FO manifesteront pour la santé et le service public. La situation serait dégradée au CHU avec une souffrance au travail et des urgences sous tension.

Déficit prévisionnel de 1,5 million

Pour 2017, le budget du CHRU prévoit un "nouveau déficit d’1,5 million d’euros", selon Sud et la CGT. Un comble ! Car l’établissement, qui a supprimé 140 postes dans le cadre d’un plan de retour à l’équilibre budgétaire, a renoué avec la croissance de l’activité (+4 % l’an passé). Cette fois-ci, le déficit serait dû à des "raisons nationales" (baisse du tarif des soins, etc.) qui se traduisent par "11 millions d’euros en moins" pour le budget brestois.

Des urgences toujours sous tension

Ouvertes fin 2015, les nouvelles urgences de la Cavale-Blanche avaient connu un début très difficile l’an dernier. La direction avait été contrainte d’ouvrir des lits et des postes. Mais la situation « ne s’est pas améliorée », selon les syndicats qui dénoncent des « délais d’attente pour les patients, un manque de lits disponibles, des violences physiques et verbales croissantes à l’encontre des professionnels. » Il manquerait « une dizaine de postes ». Une situation de « cocotte minute » selon Sud.

80 % des agents en tension

80 % des agents en tension...C’est l’une des conclusions de l’expertise du cabinet indépendant Syndex, à la demande du CHSCT (comité d’hygiène et de sécurité) de l’hôpital Brest-Carhaix sur les conditions de travail et la santé des agents. « C’est alarmant et très inquiétant », selon la CGT et Sud. D’autant que, sur ces 80 %, 40 % seraient en « souffrance au travail » ! Et l’absentéisme ne cesse d’augmenter avec un taux de 9,4 % l’an passé. Les syndicats demandent un plan d’action immédiat : « Il faut adapter les effectifs à la charge de travail ».

Un groupement qui inquiète

La CGT et Sud s’inquiètent de la « logique centralisatrice » du groupement hospitalier de territoire. Les blanchisseries des hôpitaux de Landerneau et Saint-Renan vont fermer et seront regroupés à l’hôpital brestois. Les syndicats craignent, sans que cela soit confirmé à ce jour, les fermetures des maternités de Carhaix et Landerneau, voire de services de chirurgie des hôpitaux périphériques.

Une journée d’action

Mardi 7 mars, journée nationale de défense de la santé et des services publics organisée par la CGT, Sud et FO. À 10 h, manifestation au départ de l’hôpital de la Cavale-Blanche et à 11 h, rassemblement place de Liberté.

 

Il y a actuellement 0 réactions

Vous devez vous identifier ou créer un compte pour écrire des commentaires.