Section du Pays de Quimper

Section du Pays de Quimper
Accueil
 
 

29 avr.10:00
 

Ergué-Gabéric, Pluguffan, bientôt les quartiers de Quimper si nous laissons faire : les annonces de fermetures de bureaux de poste se multiplient dans le pays de Quimper.

Comme ailleurs.

Petites communes dont le seul bureau de poste disparaît, quartiers populaires des villes où les horaires d’ouverture rétrécissent comme peau de chagrin, où les usagers se retrouvent à répétition et sans préavis devant un bureau fermé, comme à Penhars à Quimper.

Ce recul du service public de proximité pénalise d’abord les plus modestes, qui n’ont souvent d’autre recours que la Poste, les plus âgés, celles et ceux qui ont des difficultés à se déplacer.

Les services publics sont un facteur important de cohésion sociale, de lutte contre les inégalités.

Cette casse du service public postal est une atteinte à la qualité et à la proximité du service public, à l’égalité des usagers, des territoires.

Pourtant le groupe La Poste a été l’un des principaux bénéficiaires du CICE (Crédit d’Impôt Compétitivité Emploi) avec 1 milliard d’euros depuis 2013.

Cela n’a bénéficié ni aux salariés, ni aux usagers.

Suppressions d’emploi mais bénéfices en hausse : + 33,6 % en 2016.

Usagers et postiers ensemble ne laissons pas fermer un seul bureau de poste !

Vous pouvez compter sur le soutien des communistes, de leurs élus.

Pour signer la pétition pour le maintien du bureau de poste de Pluguffan :

cliquer ici